HotelsClick.com

Hôtels Serbie

Choisissez où dormir en Serbie : nous avons plus de 102 hôtels disponibles dans 8 villes

+
Code promo

La Serbie, en forme longue la République de Serbie, est un État de l’Europe du Sud, qui fait partie des Balkans occidentaux et de l’Europe centrale ; son régime politique est de type démocratie parlementaire monocamérale. La Serbie est frontalière de la Bosnie-Herzégovine, de la Croatie, de la Hongrie, de la Roumanie, de la Bulgarie, de la République de Macédoine, du Kosovo et du Monténégro. Sa capitale est Belgrade.

La Serbie est composée de deux ensembles distincts. Au nord, la Voïvodine, se trouve dans la grande plaine pannonienne, qui est géographiquement située en Europe centrale. La Voïvodine est séparée de la Serbie centrale par la Save et le Danube. La plus grande partie de la Serbie centrale et du Kosovo est couverte de montagnes basses ou moyennes. Au centre, à l’ouest et au sud-ouest du pays, ces montagnes appartiennent aux Alpes dinariques ; à l’est, elles appartiennent aux Carpates, aux monts du Grand Balkan et aux Monts Rhodopes.
Le climat de la Serbie peut être décrit comme un climat continental modéré, avec des caractéristiques plus ou moins accusées en fonction de la localisation, du relief, de la présence ou non de rivières, de la végétation ou de l’urbanisation.

La constitution de 2006 fait du serbe la langue officielle de la Serbie.
Même si certains linguistes utilisent encore parfois le terme de serbo-croate pour définir la langue parlée en Serbie, au Monténégro, en Bosnie-Herzégovine et en Croatie, officiellement le serbo-croate n'existe plus, chaque pays nommant sa langue serbe, bosniaque ou croate.

La Serbie compte 7 120 666 habitants. La diaspora serbe résulte de départs volontaires ou de migrations forcées, voire d'expulsions violentes. Il y a actuellement 3,5 à 4 millions de Serbes de la diaspora dans le monde, sur 12 à 13 millions de Serbes dans la monde, un Serbe sur trois ne vit pas en Serbie, dont 4 millions ont la nationalité serbe.
Les chrétiens orthodoxes représentent en Serbie plus de 90 % des croyants. On date la conversion des Serbes entre 867 et 870, et c’est dans cette période que l’on constate une explosion des prénoms chrétiens parmi les Serbes sous le règne du souverain Mutimir qui lui portait encore un prénom slave.